Après le CMH… j’ai créé mon entreprise !

J’ai intégré le CMH en 2011, en MBA1. Je me suis spécialisé en International Hospitality Management and Luxury Brands Management et International Business Entrepreneurship. Aujourd’hui, je suis à la tête de « L’Oiseau Blanc Luxury Hospitality», société proposant des services de luxe.

Quel cursus avez-vous effectué au CMH ?

J’ai intégré le CMH en 2011, en MBA1. Je me suis spécialisé en International Hospitality Management and luxury brands management et International Business Entrepreneurship. Avant cela j’ai obtenu mon BTS en Hôtellerie-Restauration et un diplôme en Management hôtelier.

Côté stages, quels postes avez-vous occupé ?

Comme tous les étudiants en Hospitality management, j’ai effectué plusieurs stages très divers, de l’opérationnel pur en hôtellerie et restauration en étant commis de cuisine et de salle pour des hôtels 5 étoiles dans le Sud de la France, où j’ai pu apprendre les travaux « de base » en restauration comme le dressage des tables ou encore le travail des aliments bruts au sein des cuisines. J’ai aussi effectué un stage très intéressant au sein du siège social d’un groupe hôtelier connu à Genève au service Sales & Marketing. Par la suite, j’ai eu la chance d’intégrer les équipes du groupe BNP Paribas Real Estate Hotels à Paris en tant que Business Analyst in Hotel transactions.

Mon vrai coup de cœur a été mon passage chez BNP Paribas, mon parcours prenait du sens et mes compétences acquises lors de mes études et de mes expériences professionnelles m’ont servi quotidiennement lors de ce stage. Ce stage comportait deux parties distinctes : d’un côté il s’agissait de visiter des hôtels (1* à 5*) de discuter leur performances et leur résultats avec les directeurs, d’évaluer leur état immobilier afin de leur attribuer une valeur à des fins diverses, de l’autre il s’agissait de vendre des hôtels (murs et fonds, VEFA, fonds, murs) à des fonds d’investissements, des groupes hôteliers, ou à des particuliers ou de trouver des exploitants hôteliers (ACCOR, Louvre hotels…) pour le compte de propriétaires qui n’exploitaient pas eux-mêmes leur bien… Un métier très varié et très stimulant.

Une fois diplômé, comment s'est passé le passage vers la vie active ?

A la fin de mon cursus au sein du CMH j’ai très rapidement trouvé un premier poste en participant à l’ouverture du premier hôtel W alpin, à Verbier en Suisse. Je pouvais alors combiner mon amour pour la montagne et pour l’hôtellerie de luxe en vivant un vrai challenge humain et professionnel.

Aujourd’hui vous avez votre propre entreprise. Comment s’est fait ce choix ?

J’ai toujours voulu ouvrir ma propre entreprise, dès ma première année d’étude après mon Baccalauréat j’imaginais des concepts de restaurants et d’hôtels, cela doit être dans les gênes. Mes inspirations ont été très diverses, ma famille tout d’abord, les différentes facettes de l’hôtellerie et de l’industrie du tourisme en général, l’amour du dépassement de soi pour soi-même, la montagne a également été une grande source d’inspiration pour moi. Elle seule permet de se plonger au milieu des éléments, de faire le vide et de se retrouver face à soi-même pour se poser les bonnes questions.

Pouvez-vous nous en dire davantage sur l’entreprise que vous avez créée ?

Il s’agit de proposer des services de luxe digne d’un hôtel 5 étoiles dans l’intimité d’un chalet ou d’une villa privée. Nous proposons un service tout compris (chef, serveur, barman, sommelier, services de ménage, chauffeurs, spa therapist, concierge…) durant le séjour des clients dans nos propriétés sélectionnées. Le concept est assez simple sur le papier mais la logistique derrière les services est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît.

Selon vous, quelles qualités sont nécessaires pour se lancer dans la création d’entreprise ?

Il faut avant tout avoir une réelle volonté, parce que quand vous démarrez vous ne comptez pas vos heures ! Une autre qualité importante est d’avoir une panoplie de connaissances professionnelles assez large pour pouvoir maîtriser pleinement les contraintes liées à la création, tant au niveau du recrutement, des finances, de toute la partie administrative, de la maîtrise des réseaux sociaux et de la communication. Mais aussi avoir un sens commercial prononcé pour pouvoir trouver des fournisseurs, des partenaires et aussi et surtout des clients ! C’est pour cela que mes études au CMH m’ont beaucoup aidé, car la panoplie de cours offerts est très large et couvre les aspects nécessaires à la création d’entreprise.

Pour les étudiants du CMH souhaitant postuler chez vous, comment s’y prendre ? 

Nous sommes en pleine expansion et nous auront donc des besoins divers au cours des prochains mois, nous ne pouvons pas proposer de stages à temps plein pour l’année en cours mais seront heureux de recevoir des candidatures pour des stages de Mai à Septembre-Octobre. Nous sommes basés près de Genève. Les élèves intéressés peuvent visiter notre page Facebook  ainsi que notre Linkedin. Vous pouvez aussi envoyer votre CV et lettre de motivation à jobs@lblh.fr .

Guillaume Chabrier-Langenfeld
Site internet « L’Oiseau blanc Luxury Hospitality » https://www.loiseaublancluxuryhospitality.com/

Tags actu: